Le blogue Solidaire Le blogue Solidaire Visiter le site de campagne

19 mar 2014


7
Billet

Le vieux refrain du vote stratégique

Hier, c’était «Un vote pour Québec solidaire, c’est un vote pour le PLQ». Aujourd’hui, c’est «Un vote pour Québec solidaire, c’est un vote contre la Charte». Plus le refrain change, plus il est pareil: un vote pour QS, c’est un vote perdu. Au lieu d’attaquer nos propositions, les péquistes attaquent notre intelligence. Ils s’en prennent aux Québécois et Québécoises qui ont choisi QS depuis les premières heures, et à ceux et celles qui viennent tout juste de pencher vers notre option.

Drôle de stratégie que d’appeler au vote stratégique. Au lieu d’offrir un débat d’idées aux électeurs, les stratèges du Parti québécois font des contorsions pour rassembler autour d’un projet politique de moins en moins clair. Quand rien ne va plus, ils blâment les autres et leur reprochent de « voler » leur vote comme s’il était leur propriété. Ce n’est pas cela, la démocratie : il faut plutôt parler d’idées, convaincre, donner envie aux gens de se joindre à notre projet. C’est ça, la beauté de la politique

S’il perd des appuis, le PQ n’a que lui-même à blâmer. Derrière l’appel au vote stratégique, il y a un programme vidé de ses engagements sociaux et environnementaux. Il y a une approche par sondage à la souveraineté du Québec – voilà pourquoi vous n’en entendez plus parler depuis quelques jours. Il y a un parti déboussolé.

Mesdames et messieurs les stratèges, le peuple québécois n’a pas besoin de vous pour leur dire à quoi rime leur vote. Le Québec moderne a été construit par des gens qui ont refusé le statu quo, qui se sont battus, qui ont milité, qui ont voté pour des idées audacieuses. J’arpente Sainte-Marie-Saint-Jacques sans relâche depuis le début mars. Des gens comme ça, j’en rencontre tous les jours. Comme l’écrivait Judith Lussier au début de la campagne, « ce dont le monde a besoin, pour voter Québec Solidaire, c’est de savoir qu’ils ne seront pas les seuls à le faire. »  Le 7 avril, ils et elles voteront avec leur tête pour les amener là où leur cœur les mène. Et ne seront pas seul-e-s.

  • Marc Gélinas

    Je suis de tout cœur avec votre point de vue et je songe sincèrement à voter pour votre parti. Toutefois, l’idée de revoir les libéraux au pouvoir me rend malade!

  • Gilles Grenier

    le vote stratégique moi je le fais Voté PQ pour avoir un gouvernement majoritaire ??? NON je vote QS pour avoir un parti qui va avoir son mot a dire dans la balance voir le PQ majoritaire avec les 18 mois qu’ils nous ont donné non surtout pas donc mon vote stratégique va a QS pour avoir des députés qui veulent un Québec propre et juste Présentement QS a deux député chialeur qui harcelle les autres parti pour des choses plus juste pour avoir un environnement plus sain des député chialeur qui veulent vraiment changé les choses le changement passe par des député qui comme Amir et Françoise qui chiale sur tout ce qui n’est pas juste pour le peuple Québécois Nous méritons mieux que un PQ qui a perdu son identité VOTONS STRATÉGIQUE VOTONS QS :) votons pour des députés engagé

  • http://www.vigile.net/_Montmarquette-Christian_ Christian Montmarquette

    Daniel Breton sur le scrutin proportionnel et la division du vote..

    Source de la citation:

    «De 1968… à 2007?» – Daniel Breton | 23 mars 2007 | Le Devoir

    http://www.ledevoir.com/non-classe/136279/de-1968-a-2007

  • Anonyme

    Bonjour à tous,
    Je m’adresse ici, de manière anonyme, à Mme David, mais également à l’ensemble des représentants de ce parti. Je me prononce au titre d’une jeune étudiante en sciences de la nature n’ayant guère atteint la majorité, mais qui déjà est habitée d’une profonde envie de voir surgir un Québec nouveau. Malgré le fait que je ne pourrai me prononcer en avril prochain, je tenais à exprimer le profond respect que je voue à Québec solidaire. En effet, les valeurs véhiculées par votre parti, priorisant en tous points le bien-être de la collectivité et de réelles valeurs humaines, rejoint un public nouveau, dynamique, révolté, un public désirant vivre dans un Québec plus libre, plus vert et plus uni, pour reprendre vos mots. Or, je suis persuadée que le peuple québécois craint le changement, une nouvelle ère, un nouveau monde. Nous attendons ceux et celles qui sauront nous guider vers la liberté, l’égalité et la justice, et ce avec assurance et dignité. Je suis convaincue que Mme David est cet individu, celle qui saura nous guider vers la lumière.

  • Maxime Poulin Tanguay

    Je comprend quand même pas l’objectif de Québec solidaire à court terme, pouvez-vous m’expliquer svp, je désire être éclairé la dessus. Si le PLQ est élu majoritaire le 7 avril est ce que ça va faire avancer la cause de Québec Solidaire?, et si il est élu dans 4 ans aussi et dans 8 ans, faut-tu que le Parti Québécois disparaisse absolument pour que les idées de gauche passent au Québec?

  • Anonyme

    Je n’aime pas le PQ tel qu’il est, mais je n’ai vraiment pas aimé le Québec des années Charest. Ah j’oubliais, ce fut aussi les années ou nous avons vu poindre la lumière, Amir s’est fait élire, et puis il y eut Thérèse. Dans le fond ce n’est pas si mal de subir la corruption libérale, du moment que nous avons notre flash-light solidaire.
    Oui je suis méchant et je suis en colère. Je n’accuse pas QS. Je fais juste mettre en évidence qu’avec le système électoral que nous avons il serait plus avisé de penser en terme de coalition. Et cela ne veut pas dire oublier ses racines, ses convictions. Mais sûrement un peu plus d’intelligence dans l’analyse politique.
    Si je vote PQ ce le sera en me bouchant le nez. Mais ce serait pareil pour tout parti, y compris QS. Québec Solidaire n’a pas le monopole de la vertu, et s’il le prétendait, vous pouvez être sûr que je le fuirais.

  • Anonyme

    J’ai toujours recyclé, toujours été sensible à l’environnement, aux causes sociales, et je suis un travailleur autonome non-syndiqué mais pour le syndicalisme. Un homme de gauche je crois!
    Mais là j’en ai plein mon casque de votre discours moralisateur. Parfaite plus que parfaite, s’arrogeant le pouvoir de dire ce qui est bon et ce qui ne l’est pas. Votre religion du politically correct est un peu trop ostentatoire et les bondieuseries de votre parti me dégoûtent.
    Je vous souhaite de longues soirées dans l’opposition à ronchonner contre un gouvernement libéral qui aura coupé un peu plus dans les affaires sociales.