Le blogue Solidaire Le blogue Solidaire Visiter le site de campagne

5 avr 2014


0
Billet

Pour un véritable projet éducatif au Québec

À Québec solidaire, nous croyons que l’éducation est indispensable pour former des citoyens et citoyennes capables de comprendre le monde dans lequel ils évoluent et de choisir leurs destinées et celles du pays.

Durant le printemps 2012, que nous nommons communément le printemps érable, les étudiants ont montré qu’une société forte était une société éduquée et que limiter l’accessibilité aurait des répercussions sur l’exclusion des personnes et orienterait le choix des études vers des disciplines plus payantes.

Dans ce sens, le rapport Parent donnait trois objectifs derrière l’accessibilité de l’éducation, du primaire à l’université. Le premier objectif était économique: il fallait former une main-d’œuvre plus instruite, dans un Québec qui se modernisait. Le deuxième était un objectif humaniste, car le système scolaire devait servir à l’épanouissement de chaque personne, tant aux plans intellectuel, social que personnel. Finalement, le troisième objectif était politique et démocratique. On visait la formation de citoyens éclairés, prêts à une vie sociale active.

Actuellement le gouvernement se désengage. Il dit réduire les impôts mais en fait il augmente les tarifs. Ceci avantage les gens riches au détriment des moins fortunés et de la classe moyenne. Par exemple, le PLQ et la CAQ proposent d’augmenter les frais de scolarité des universités en imposant une charge supplémentaire aux étudiant·e·s. Parallèlement, des étudiant·e·s boursiers voient actuellement leur bourse fondre après les impôts et se trouvent avec la même augmentation qu’en cas de hausse des frais de scolarité. Si le PQ a rejeté l’augmentation des frais de scolarité de la main droite, c’est pour mieux réduire les crédits d’impôts de la main gauche. Le résultat est le même : la situation est de plus en plus difficile pour les familles et les étudiant·e·s.

Ainsi, ce désengagement de l’État a des répercussions visibles sur l’éducation à tous les niveaux. Comment espérer réduire les inégalités et former un peuple capable de prendre de décisions éclairées au sujet de son avenir si l’éducation est menacée ?

Québec solidaire prévoit plusieurs mesures pour lutter contre ce problème de société. Québec solidaire vise à court terme l’accessibilité complète de la maternelle à l’université en supprimant notamment les frais scolaires qui se sont rajoutés partout sur le parcours d’un élève. À long terme, c’est la gratuité scolaire en cinq ans qui est visée. De plus, nous allons réinvestir dans le système scolaire afin d’augmenter la qualité de la formation et pour faire de l’école un milieu de vie accueillant et stimulant. Cela se traduira par l’embauche de plus de personnel enseignant et non enseignant au primaire et au secondaire et par l’ajout de plus de professeurs dans les universités, notamment. Ce n’est pas utopique. Ce projet est réalisable et même souhaitable. Car c’est à travers l’éducation que pourra se construire un Québec juste, écologique et solidaire.