Le blogue Solidaire Le blogue Solidaire Visiter le site de campagne

13 mar 2014


0
Billet

Le mirage de M. Lisée

Jean-François Lisée ne fait pas honneur à sa réputation d’intellectuel en cherchant à détourner  les questions -fort pertinentes- que pose la venue de PKP dans les rangs péquistes, vers des questions de personnalité, en attaquant notamment Françoise David.

Ce que soulignent de nombreux observateurs et ce qui dérange à bon droit de très nombreux péquistes, ce n’est pas que PKP soit un homme d’affaire. C’est son idéologie, purement et simplement.

Prétendre qu’on est social démocrate tout en enrôlant l’un des pires patrons qu’ait connu le Québec, on peut bien dire que ce n’est pas contradictoire, ça ne tient pas la route. Sacrifier au passage, et retirer de son programme, l’engagement de mettre à jour le Code du travail, l’illustre clairement.

Faire la souveraineté d’abord et on verra pour la justice sociale ensuite, c’est un programme qui ne tient pas debout.

D’abord parce que pour faire l’indépendance, il faut commencer par susciter le désir et construire une adhésion qui, les sondages le montrent, n’existent pas encore.

Recruter des candidats de manière opportuniste à gauche et à droite –sans jeu de mot!- est une conduite politique qui alimente le cynisme et le désintéressement des électrices et des électeurs, déjà blasés par des promesses non-tenues et par des campagnes électorales-spectacles.

L’indépendance du Québec est un projet politique. Il ne convaincra les Québécoises et les Québécois que s’il apparaît comme la seule voie possible vers une meilleure société. Envisager  de construire ce projet sur la base d’une macédoine d’idéologies différentes est un mirage.