Le blogue Solidaire Le blogue Solidaire Visiter le site de campagne

4 déc 2012


0
Billet

Ma première fois

Je l’avoue: c’était ma première fois… ma première commission parlementaire à titre de députée.

Nous y étions pour étudier et modifier le projet de loi 2 limitant à 100$ les dons des citoyens aux partis provinciaux. Passionnant n’est-ce pas!

Honnêtement, j’ai préféré de beaucoup ce travail à celui de la période des questions. Nous étions tous et toutes animés par un même esprit. Nous voulions nous entendre sur un changement important dans nos institutions politiques avec le moins de partisanerie possible. L’exercice démontre qu’au-delà de nos différences nous sommes capables de trouver des terrains d’entente. En fait, c’est ce genre de comportement que, je crois, la population du Québec attend de nous.

Québec solidaire a proposé l’ajout de mesures pour que les nouveaux partis ou les partis en émergence soient en mesure de grandir, malgré un plafond de contributions individuelles très bas. Pour eux, contrairement à nous ou aux autres plus gros partis, l’augmentation du financement public n’aurait pas compensé pour la chute des dons.

Heureusement, tout le monde a fait preuve d’ouverture. En conséquence, la loi que nous adopterons bientôt favorisera l’expression de la pluralité des opinions politiques au Québec.

Je suis très heureuse aussi que l’on ait adopté un abaissement du plafond des dépenses électorales. À Québec solidaire, nous y tenions, et ce, depuis longtemps.

J’espère qu’il y aura d’autres discussions sur notre système démocratique parlementaire. En fait, j’attends avec impatience le jour où nous discuterons du mode de scrutin. Nous avons apporté des changements importants au mode de financement de partis politiques. Mais nous n’avons pas disposé de la question de fond, celle du mode de scrutin, un enjeu fondamental pour Québec solidaire.

Le système électoral actuel est largement injuste et discriminatoire. Plusieurs partis politiques à travers l’histoire du Québec en ont souffert. Je fais donc le souhait qu’un jour rapproché, les partis politiques acceptent de discuter d’un système électoral qui reflète vraiment le pluralisme des idées et des intérêts dans la population.

  • élection