Le blogue Solidaire Le blogue Solidaire Visiter le site de campagne



0
Billet

Fête nationale québécoise : on bâtit un pays maintenant!

De Val-Jalbert  aux collines des Laurentides, de Val d’Or à Anticosti et Gaspé, de St-Camille en Estrie à Lévis, des milliers d’hommes et de femmes réclament le plein respect du territoire québécois. Engagés dans des comités citoyens, dans des entreprises, dans l’action syndicale, dans des regroupements populaires, étudiants, écologistes et féministes, ils sont actifs au quotidien pour la protection et le partage de nos richesses collectives.

De quoi s’inquiètent-ils? De projets miniers, gaziers, pétroliers, qui envahissent nos paysages, détruisent nos champs et nos rivières, polluent notre air. Ces projets ont l’odeur de l’argent trop vite gagné à n’importe quel prix. On veut nous imposer des pipelines ou  des fracturations du sous-sol aux conséquences potentiellement néfastes pour la nappe phréatique. De larges coalitions ont réussi à faire reculer l’ancien gouvernement dans le cas du gaz de schiste. Il nous faut maintenant stopper l’appétit péquiste pour le pétrole et développer plutôt des sources d’énergie vertes. Le cas d’Anticosti est navrant : on permettrait la dévastation de la perle du St-Laurent pour du pétrole, pour quelques dollars de plus dont profiteront surtout d’avides multinationales?

Ce n’est pas ainsi que l’on bâtit un Québec souverain. Un Québec pour tout le monde, dans toutes les régions. Un pays qui sent la terre  labourée, les forêts entretenues et les villages réanimés par ceux et celles qui y vivent. Un territoire que l’on protège pour les générations présentes et à venir. Un pays de projets propres : énergies vertes, électrification de transports publics, économie sociale, nouvelles technologies, quartiers culturels, services publics, organismes communautaires.

Vous rappelez-vous? Le 22 avril 2012, Jour de la terre, 300,000 personnes envahissaient les rues de Montréal pour clamer leur attachement profond à un Québec vert et solidaire. Nous étions là, dans cette foule immense, émus de vibrer avec nos amis, voisines, collègues, au même rêve : et si nous décidions de développer autrement ce Québec que nous chérissons?

À Québec solidaire, nous sommes convaincus que c’est possible. Bien plus : nous voulons cheminer vers l’indépendance du Québec et ça commence maintenant.

Et si on prenait  soin de notre territoire?

Nous souhaitons susciter un débat national sur le développement de notre économie. Une économie verte, prospère et solidaire. Dès cet automne nous amorcerons une campagne publique qui nous amènera dans toutes les régions, dans les villes et les campagnes. Nous discuterons de transport collectif, d’énergie verte, d’agriculture, de ressources naturelles, d’efficacité énergétique. Des secteurs où des milliers d’emplois pourraient être créés tout en prenant soin de notre territoire.

Nous parlerons ainsi de souveraineté : économique, alimentaire, énergétique. Nous nous demanderons comment développer l’économie québécoise, occuper le territoire, rendre les villes plus conviviales, protéger le patrimoine bâti aussi bien que les paysages. À Québec solidaire,  nous préparons déjà l’indépendance. Celle qui fera de nous un peuple souverain, maître de ses décisions, fier de respecter la terre qu’il habite.

En ce 24 juin 2013,  fêtons nos luttes et nos victoires sur ceux qui bradent nos richesses collectives. Poursuivons le combat de l’écologie et de la justice. Bonne fête nationale!

Andrés Fontecilla, président et porte-parole de Québec solidaire

Françoise David, députée de Gouin et porte-parole parlementaire de Québec solidaire